Damien Sorrentinio

DAMIEN SORRENTINIO (F) . artiste polyvalent, il se plaît à croiser les genres et les disciplines. Son approche expérimentale de la musique et du son l’a amené à développer différents systèmes de programmation et d’écoute (Résonateur, 2003; Radio cigale, 2004; Silence radio, 2004; Réalité fragmentée, 2007; Projet d’antenne, 2009; Boïdspat, 2009) qui font appel aux sens du public et s’interrogent sur son statut de spectateur (Banc de sardines, 2004). Ses œuvres témoignent également d’une sensibilité pour les territoires, les paysages, les limites et les variations, tant visuelles (Guo Ban, 2009; E5, 2009; La raison voir trouble, 2009) et topographique (Extrusions photographiques, 2007; Territoires banksters , 2008). Attentives à l’abstraction qu’un médium censé représenter la réalité peut prendre, les cartes sont autant un moyen de trouver ses repères dans l’espace que de se perdre. Dans un contexte de crise humanitaire et écologique, Sorrentino jette un regard critique sur le monde (Zones d’autonomies relatives, 2009; Projet Oasis, 2010). Cette dimension est renforcée lorsqu’elle combine la neutralité d’un plan ou d’une image satellite avec le contenu dramatique des situations auxquelles ces représentations se réfèrent (Acupuncture et cartographie, 2008). Interrogé sur l’absence d’un être humain dans ses photographies, il explique que les espaces abandonnés et abandonnés sont des lieux de renouveau possibles où l’artiste, face à un infini, peut se recentrer. Damien Sorrentino créera une performance audio spécialement conçue pour cet événement.

Damien Sorrentinio

DAMIEN SORRENTINIO (F) . A versatile artist, Damien Sorrentino enjoys crossing genres and disciplines. His experimental approach to music and sound led him to develop different programming and listening systems (Résonateur, 2003; Radio cigale, 2004; Silence radio, 2004; Réalité fragmentée, 2007; Antenna project, 2009; Boïdspat, 2009) which appeal to the senses of the public and question its status as spectator (Banc de sardines, 2004). His works also attest to a sensitivity for territories, landscapes, limits and variations, both visual (Guo Ban, 2009; E5, 2009; La raison voir trouble, 2009) and topographical (Extrusions photographiques, 2007; Banksters territories , 2008). Attentive to the abstraction that a medium that is supposed to represent reality can take on, maps are as much a way of finding one’s bearings in space as of getting lost. Against a backdrop of humanitarian and ecological crisis, Sorrentino takes a critical look at the world (Zones of Relative Autonomies, 2009; Oasis project, 2010). This dimension is reinforced when it combines the neutrality of a plan or a satellite image with the dramatic content of the situations to which these representations refer (Acupuncture et cartographie, 2008). When questioned about the absence of a human being in his photographs, he explains that abandoned and abandoned spaces are possible places of renewal in which the artist, facing an infinite, can refocus. Damien Sorrentino will create an audio performance specially conceived for this event.